Randonnée facile mais aérienne avec une vue époustouflante sur le Mont Blanc et le lac de Roselend. Elle permet d’embrasser d’un coup d’œil tout le Beaufortain, d’en découvrir les principaux sommets.

Mont Blanc depuis Roche Parstire

Départ: Col du pré (1703m) au dessus du hameau de Boudin non loin d’Arêches. Il est possible de monter au col du Pré depuis Arèches (la route est très étroite) ou depuis le barrage de Roselend (la route est un peu moins étroite).

Durée: une demi journée.

Difficulté: le dénivelé n’est pas très important (400m environ). La crête peut impressionner en quelques endroits car la falaise est proche. S’il y a des enfants, il faudra les surveiller de (très) près.

Quand? dès que la neige a fondu; c’est une des premières randos possibles dans le Beaufortain. La webcam du Cuvy  permet d’observer à distance la presque totalité de l’itinéraire. Attention à l’orage: il vaut mieux éviter de se faire surprendre sur une crête!

Webcam du Cuvy

Pourquoi cette randonnée? Beaucoup de bonnes raisons: pour se mettre en jambes en début de saison, pour une demi journée qui peut être courte si l’on marche bien, pour la vue sur le Mont Blanc, pour la marche aérienne sur la crête.

Dans quel sens faire la boucle? Beaucoup préfèrent monter directement au sommet, puis redescendre par où ils sont venus. C’est bien mais un peu court. D’autres poursuivent pour redescendre par le passage de la Charmette. Mais il est dommage de faire toute la crête en tournant le dos à l’une des plus belles vues du Beaufortain: le Mont Blanc au dessus du lac de Roselend! Donc je commence par la partie horizontale, sous la falaise (c’est cool), et je reviens par la crête (c’est beau).

Ressources:
– cartes: pour voir tout de suite: carte Google Maps; pour emporter: IGN 25000ème  3532 OT
– livres
.  Pascal URARD, Les plus belles randonnées de Savoie, Glénat 1998
.  Philippe GACHET, Beaufortain, Rando éditions 2005
– blogs: en plein été voir Sur les sommets, en hiver et en raquettes depuis Arêches voir le photo-blog de Benoit CHAMBRE: Paysages de Savoie Promenades et randonnées
géologie sur geol-alp

Rien n’est parfait: en Beaufortain les chemins tracés au bulldozer remplacent trop souvent les sentiers, c’est une calamité.

Photos prises le 2/6/14. Pour donner envie d’aller y voir (mais oui, je parle savoyard couramment) il y a en de superbes sur le site d’Olive White.

***

Départ le long d’un large chemin dans la forêt (suivre les indications « Passage de la Charmette » pour faire le tour dans le sens décrit ici). La première montée n’est pas très longue. Elle est agrémentée par les stations du sentier botanique du col du Pré. L’intérêt est variable suivant la saison, en tout début de saison (comme aujourd’hui) il y a peu de choses à voir. Fin juin début juillet c’est beaucoup mieux.

Au sortir de la forêt le chemin longe le pied de la falaise de la Roche Parstire.

sous la Roche Parstire

Chalet des Bouchets (1767m), situé au sommet des alpages du versant Est de la Roche Parstire, juste à l’aplomb du sommet, en un site soigneusement choisi pour éviter les avalanches.

Chalet des Bouchets

Au dessus du chalet commence une agréable portion de sentier, avec vue sur toute la partie ouest du massif du Beaufortain.  Le Grand Mont, droit devant, est encore très enneigé en ce début du mois de juin.

Le Grand Mont

Le sentier a été aménagé pour éviter d’avoir à marcher dans la boue…

Sous la Roche Parstire

…et l’on retrouve trop vite un grand chemin, qui monte vers le passage des Charmettes en larges zig zags.

Chalet au bas du Passage de la Charmette

300m de dénivelé à franchir: ce sera le gros effort de la rando.

neige au Passage de la Charmette

Reste de neige à l’approche du passage de la Charmette

Anemone soufree

anémone soufrée

Le passage de la Charmette a conservé toute son importance agricole. Il permet de relier les alpages situés sur les 2 versants de la montagne. Un câble permet de descendre le lait en contrebas, visiblement encore utilisé. Ce genre d’installation, assez répandue au milieu du siècle dernier, est devenue rare en Savoie.

Passage de la Charmette

Il est possible de continuer jusqu’au Mont des Acrays (2173m), pour faire durer le plaisir, et pour la vue sur le lac de Saint Guérin

12 Versant Est Passage de la Charmette b

Le versant est de la Roche Parstire est parsemé d’anémones soufrées.

Marche aérienne sur la crête. Petites montées, brèves descentes… que du plaisir. Peu après le passage de la Charmette on atteint le point le point le plus haut de la ballade: 2113m.

vers la Roche Parstire vers la Roche Parstire

.

Vue sur le barrage de Roselend. Il a noyé un bel alpage, mais il a probablement permis d’éviter la construction d’une super station de ski. Le lac est dominé par le Roc du Vent et la Pierra Menta.

Mont Blanc et Rocher du Vent vus de la Roche Parstire Pierra Menta depuis la Roche Parstire

.

A l’approche du sommet (2108m) le sentier longe la falaise. Alpage rassurant, mais parfois raide, d’un côté; falaise à pic ou couloirs vertigineux de l’autre. Il y a du gaz disent les grimpeurs. C’est l’un des charmes de la rando. Chocards et éperviers planent au dessous du randonneur. Attention aux petits et aux moins petits, ce n’est pas le moment de faire le mariole, il faut apprendre à bien se tenir.

Le sommet, avec la chaine des Aravis à l’horizon.

Roche Parstire

Roche Parstire descente.

Roche Parstire retourDescente assez rapide entre alpages et forêt, sur la crête qui devient de plus en plus large.

On passe devant une plaque apposée sur un simple bloc de béton, en mémoire de l’une des premières remontées mécaniques de la station d’Arêches.

Dans la forêt quelques entonnoirs de dissolution du gypse.

Et l’on rejoint le sentier botanique du col du Pré.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Advertisements