Pour aller à la Croix du Nivolet (1547m) l’itinéraire le plus facile part des chalets du Sire. La ballade est  sympa, elle fait partie de ces promenades que l’on refait souvent, seul pour s’aérer ou en groupe pour bavarder. Elle était déjà fréquentée au 19ème; c’était alors une manière de découvrir les charmes de la montagne. On peut la faire en toutes saisons, d’ailleurs le fléchage est en mode été/hiver, il indique à la fois l’horaire pour la marche à pied et pour les raquettes.

(cliquer sur les images pour les agrandir)

Chalets du Sire

Départ: parking du Sire, non loin de la Féclaz.

Quand? à peu près quand vous voulez. Mais il y a du monde. Pour mieux profiter de la ballade on peut aller y voir le lever de soleil ou son coucher (en consulter les horaires), la mer de nuages lorsque la vallée est dans la grisaille (voir la webcam de la Féclaz) ou encore la première neige (avec de bonnes chaussures). Moyennant quoi il reste possible d’éprouver quelques sensations montagnardes, et même d’échapper à la foule.

Combien de temps prévoir? Un horaire fréquemment indiqué: 1h pour aller, autant pour revenir. Mais pour 3km et 140m de dénivelé, vous pouvez aussi bien aller 2 fois plus vite (mode marche rapide), ou 2 fois moins vite (mode nez au vent, photo et contemplation, c’est aussi une performance estimable!).

Carte sur GoogleMaps: tracé bleu

D’autres itinéraires conduisent à la Croix du Nivolet. Si l’on choisit Pragondran ou Lovettaz comme point de départ la ballade devient une vraie randonnée; plusieurs passages au travers de la falaise (le pas de l’Echelle, la Cheminée, le col de la Doriaz) permettent d’imaginer de nombreux circuits. Mon circuit préféré, le plus « alpin », part de Pragondran, monte au Nivolet par la cheminée, et redescend pas les échelles.

Photos prises le 25/9/13.

***

Montée par un large chemin.

Chalets du Sire .

Toute la ballade est sous nos yeux: nous allons longer les crêtes, côté forêt.

Cretes du Nivolet.

Les chalets du Sire.

Chalets du Sire.

Chalets du Sire

Sorbiers

.

Plusieurs sentiers venant de La Féclaz au travers de la forêt arrivent à ces chalets.

Encore quelques mètres d’une montée un peu rude et nous voila au dessus de la falaise, au point le plus haut de la ballade (déjà!).

Une dernière vue sur le lac et les pâturages avant de pénétrer dans la forêt.

.

Chalets du Sire.

La suite n’est pas pour autant horizontale, c’est une succession de montées et de descentes.

L’essentiel de la ballade se fait en contrebas de la crête. Parfois un sentier part sur la droite et permet d’accéder à un point de vue.

Cretes du Nivolet

.

Aux 2/3 du parcours une descente un peu plus importante conduit vers une clairière où l’on rejoint le sentier qui monte des chalets de Glaise.

Foret du Nivolet.

Foret du Nivolet.

Peu après le « refuge du Nivolet » (plus moche qu’un garage mal entretenu), on accède par une volée d’escaliers à la fameuse croix du Nivolet, immense, métallique, brillante.

Croix du Nivolet.

Ce n’est pas un sommet du bon goût, mais la vue est belle. Juste au dessous: les alpages du Nivolet.

Alpages du Nivolet.

Là bas les prairies du Sire et le lac du Bourget.

Lac du Bourget depuis le Nivolet.

Le Margeriaz.

Margeriaz .

Tout est prévu pour éviter la chute: les falaises sont pourvues d’une très longue balustrade.

Pointe du Nivolet.

Croix du Nivolet.

Et retour par le même chemin.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Advertisements