1 Descente du col de Roche Noire 764La Pointe de la Vallaisonnay est un belvédère situé dans le Parc National de la Vanoise, entre les dômes de Bellecôte et des Pichères (au nord), le Mont Pourri (au nord est), la Grande Motte et la Grande Casse (au sud). C’est un sommet de plus de 3000m, dont l’ascension est facile si ce n’est qu’elle se déroule presque intégralement hors sentier. Du coup il est assez peu fréquenté. Intéressant, n’est-ce pas?

Départ: parking au Laisonnay d’en bas, prendre la direction du refuge de Plaisance. La randonnée forme une boucle qu’il est évidemment possible de faire dans les 2 sens. Je préfère celui-ci pour bénéficier d’une montée rapide et régulière et avoir le plaisir de descendre face au spectaculaire versant Nord de la Grande Casse.

Durée: une bonne journée.

Quand? En début de saison il faut attendre que la neige ait fondu: comme l’ascension se fait côté nord ce n’est pas immédiat. En fin de saison la neige revient vite à 3000m, et elle change tout.

Difficulté: le dénivelé est de 1440m, entre 1580m et 3020m. Ce pourrait être assez laborieux, surtout en l’absence de sentier, mais  les pentes assez soutenues et régulières permettent une montée  relativement rapide (s’il n’y a pas trop de névés, si les alpages sont secs et si l’on ne fait pas d’erreur de navigation). L’orientation demande un peu d’attention, même si l’itinéraire n’est pas très difficile, la montée se déroulant dans une large combe, la descente dans de vastes alpages. Dans les 2 cas il y a en effet peu de points de repères évidents. Le début de la descente en particulier ne peut se faire au hasard.

Carte: donc il faut savoir se repérer sur une carte (emporter au minimum IGN 25000ème 3633ET; l’itinéraire que j’ai suivi correspond à peu près au trait bleu). Pour préparer et visualiser: carte GoogleMaps

Ressources:
– les refuges sont nombreux: du Laisonnay, de Plaisance, de la Glière,
– la webcam de Champagny est implantée non loin du point de départ.

.

Le début de la montée permet de contempler à loisir la cascade du Py

624 Cascade du Py b

.

Rapidement je domine de haut le Laisonnay d’en haut:

634 depart au dessus du Laisonnay d en haut b

.

Le versant d’en face est dominé par le Grand Bec et ses glaciers.

643 Au dessus de la cascade du Py b.

J’adore ce pont sur le ruisseau du Py: un énorme bloc de roche. Mais comment on fait un truc pareil?

674 Pont sur le ruisseau du Py b.

Arrivée au refuge de Plaisance.

689 Refuge de Plaisance b.

Je poursuis en suivant le sentier qui décrit un vaste S et s’élève progressivement au dessus du refuge. La carte me dit qu’il monte au col de Plan Séry, puis au lac de la Plagne en traversant la « montagne de la Vallaisonnay ». Mais cette montagne là n’est pas le but de la rando! « Montagne » était synonyme d’alpage à une époque pas si ancienne où les sommets n’intéressaient pas grand monde.

692 Refuge de Plaisance b2

.

699 Limite du PNV bEntrée dans le Parc National de la Vanoise. La limite est signalée de manière voyante. Je continue à suivre le sentier, puis je le quitte au moment où il arrive sur un vaste replat.

A partir d’ici, et jusqu’au sommet, il n’y a plus de sentier, mais l’itinéraire est assez logique et facile à trouver par beau temps. Je monte sur une vaste croupe herbeuse, en prenant droit dans la pente au début. La Roche des Chèvres est juste au dessus de moi. Elle semble haute vue d’ici, mais elle n’est qu’à 2761m et ce n’est pas le sommet.

700 Montée vers la Roche des Chèvres b

.

Un peu plus tard apparait la pyramide de Roche Noire, tout là haut, sur la droite. L’altitude de ce tas de cailloux est respectable (2931m) mais ce n’est pas non plus le sommet. Je poursuis la montée en restant plutôt à gauche du vallon (en montant), du côté herbeux.

709 Roche Noire b.

Je gagne l’épaule rocheuse située à ma gauche, et j’arrive sur un replat situé au dessus de la Roche des Chèvres. Vue d’en haut elle ressemble à un plateau. De l’autre côté de la vallée, vers le nord, le sommet de Bellecôte et le glacier du cul du Nant.

719 Au dessus de Roche des chevres, vue sur Bellecôte b.

La pointe de la Vallaisonnay est maintenant visible, vue d’ici elle n’est pas très pointue. On devine également le Col de Roche Noire. Le paysage devient lunaire. Çà et là j’aperçois quelques cairns sommaires, des traces de sentier à peine visibles. Elles ne suffisent pas à me guider, mais elles confirment que je suis sur la bonne voie.

721 Col de Roche Noire et Pointe de la Vallaisonnay b.

Tout en montant je tire légèrement sur la gauche en progressant sur des éboulis, puis entre de gros blocs, de manière à rejoindre le thalweg qui abouti au col. Il reste à peine quelques névés en cette fin de saison, alors qu’ils sont souvent très nombreux en juillet.

La montée se déroule entre les roches brunes et les roches noires. Le col de Roche Noire est droit devant.

731 Col de Roche Noire b2.

Au col je découvre un vaste panorama: la Grande Motte, la face nord de la Grande Casse.

733 Col de Roche Noire b

.

Il reste 150m pour atteindre le sommet de la Pointe de la Vallaisonnay. Je contourne par la base l’épaule rocheuse située à l’est du col, et je me retrouve face à la pointe. Les pentes qu’il va falloir franchir me semblent assez raides vues d’ici.

739 Pointe de la Vallaisonnay b

clic = agrandir

.

La montée se déroule au travers de blocs rocheux. Il faut parfois mettre les mains sur le rocher, mais ce n’est pas difficile. Il y a un sentier, à peine marqué. Je le perd, je le retrouve; plusieurs fois je reviens de quelques mètres en arrière, j’ai eu tort d’aller en direction de l’arête, il faut plutôt rester dans la face.

755 Sous la Pointe  de la Vallaisonnay b

.

Sommet de la Pointe de la Vallaisonnay: 3020m

743 Sommet de la Pointe de la Vallaisonnay b.

Du sommet il est possible de redescendre en direction du col de la Grassaz au travers des pierriers. Il y a même plusieurs solutions semble t il.

759 Bouquetin au col de Roche Noire b

Pour ma part je reviens sur mes pas jusqu’au Col de Roche Noire.

2 jeunes bouquetins me regardent passer avec curiosité. Il semble bien que je sois le seul promeneur en ce samedi de début septembre, et je ne les dérange pas du tout, au contraire j’ai l’étrange impression de leur apporter un peu de distraction.

La descente dans le versant Sud, juste sous le Col de Roche Noire, demande un peu d’attention. C’est l’un des points délicats de la rando. Du haut de la pointe j’ai bien observé l’endroit: je me demandais où était le passage. Il faut repérer une grande dalle rocheuse située un peu en dessous du col. Le seul passage possible en longe la base. Sur place je trouve un sentier, peu marqué. Je n’aimerais pas avoir à chercher mon chemin ici par temps de brouillard.

764 Descente du col de Roche Noire b.

Ensuite c’est assez simple: il faut rester à proximité du fond du thalweg, en s’écartant parfois sur son flanc ouest (à droite en descendant) en cas de difficultés. Un groupe de rochers blancs peut servir de point de repère (on les distingue sur la photo ci dessous).

774 Grande Motte b

775 Repere sous le col de Roche Noire bAprès ce groupe de rochers, la descente se déroule au travers de l’alpage. Des traces de sentiers me guident au travers des premières pelouses, c’est toujours agréable. Les pentes sont raides, une petite chute de neige fraiche pourrait rendre la progression nettement pénible.

Bientôt je suis obligé de quitter le sentier, il m’entraine trop à gauche. Je navigue donc à vue au travers des prairies, en prenant le Chalet des Gardes comme point de repère.

.

780 Descente sur le Chalet des Gardes b.

795 Marmotte monte la garde b…une marmotte monte la garde. Elle prend son rôle très au sérieux.

.

805 Couple de marmottes b

2 autres sont moins sérieuses, elles se font des câlins. Assez mangé pour aujourd’hui, il est temps de faire une pause avant d’aller dormir.

La vie est belle.

.

814 Marmotte et lac de la Glière bLe retour par le grand chemin est un peu fastidieux. Je cherche les sentiers qui coupent et raccourcissent: le chemin est fait quoi qu’on en dise pour les voitures, il n’est pas adapté aux piétons. Justement il y a un raccourci efficace entre le chalet du Plan du Sel et le lac de la Glière.

Encore des marmottes, toujours des marmottes bien grasses après avoir mangé tout l’été. La première neige peut arriver. Et voici l’étonnant lac de la Glière… qui n’en est pas un.

.

816 Lac de la Gliere b

.

824 Face nord b

.

Retour vers le Laisonnay

826 Retour au Laisonnay b2

.