Sous le CorbeleyLe Corbeley, rocher ou dent, comme on voudra… est un sommet très proche de Chambéry. Il est infiniment moins connu que la Croix du Nivolet ou le Granier, mais l’ascension de ses 1419m constitue une intéressante petite randonnée.

Départ: parking situé au lieu dit Les Chantres (700m), au dessus de Saint Cassin.

Durée: une demi journée.

Quand? La rando se déroule presque entièrement en sous-bois. Elle est très agréable au printemps, en été pour la fraicheur, en automne pour les couleurs, et pourquoi pas en hiver, mais c’est sans doute plus problématique.

Carte: elle est fortement conseillée: il y a pas mal de chemins dans la forêt de la Gorgeat, il s’agit de prendre le bon. Pour emporter: IGN 25000ème, « Massif de la Chartreuse Nord » 3333OT. Pour se rendre compte immédiatement: carte GoogleMap

Difficulté: quoi, des difficultés pour un si petit sommet? Eh oui, pour accéder à la crête sommitale il y a un passage de 2 ou 3 m d’escalade, facile certes, mais pas forcément pour tout le monde. Et franchement, c’est le sommet que je préfère dans cette rando. Ceci dit le col du Planet constitue un but de randonnée motivant.

***

Du parking mon itinéraire préféré suit la route qui part vers La Rave. En vue du hameau je prend un chemin qui longe le bas des prés, et s’engage bientôt dans la forêt.

Le chemin peu après La Rave

Dans la forêt il s’agit d’éviter le grand chemin, et de préférer un itinéraire plus direct, fait de sentiers et d’anciens chemins étroits.

Marquage Il est signalé par de très rares marques jaunes. Une telle sobriété est estimable, mais elle exige beaucoup d’attention. Les coupes de bois sont assez fréquentes dans la forêt de la Gorgeat, et les chemins de débardage sont nombreux.

.

.

Foret de la Gorgeat

Tout le vallon est une vaste forêt. Quelques indices laissent deviner qu’il n’en fut pas toujours ainsi. A l’approche du « Chalet de Lélia » une clairière en cours de reboisement est l’un des derniers vestiges d’anciens pâturages.

Clairiere sous Lelia

.

De retour au cheminLe sentier débouche sur un large chemin, carrossable. Je le suis sur quelques centaines de mètres.

.

.

Du chemin on aperçoit, au dessus de la forêt, le rocher du Corbelet. On y sera d’ici peu.

.

.

Au dessus du chalet LeliaLe chemin fait une large boucle qui contourne le chalet Lélia. Peu après il ne faut pas rater le sentier sur la droite. Il est discrètement signalé par un vieux panneau de bois.

Un peu plus haut on croise un chemin de débardage, le sentier redevient brièvement un chemin. On entre dans une vaste réserve de chasse et de faune sauvage qui comprend le Mont Outheran, le col du Mollard, la pointe de la Gorgeat.

Puis la montée devient plus raide à l’approche du col du Planet. Je remarque çà et là des feuilles de lys martagon, mais il est trop tôt pour les voir en fleur.

Sous le col du Planet

Arrivée au col du Planet (1184m).

Col du Planet

C’est un alpage.Col du Planet

.

De nombreuses sapinières ont été plantées en lieu et place des anciens pâturages.

Col du Planet.

Le balisage et les panneaux indicateurs sont maintenant très présents. Je prends un large chemin au travers d’une sapinière. Au sortir de cette forêt, il est jalonné de magnifiques pins.

Pin au dessus du Planet.

Vue en direction des Échelles.

Vue en direction des Echelles

.

Muguet Sous les pins se trouve un biotope manifestement très riche.

En ce moment quelques brins de muguet qui profitent d’une exposition très ensoleillée.

Le chemin passe sur l’autre versant de la montagne. Il pénètre de nouveau dans une forêt de sapins. Attention, prendre à droite et revenir sur le versant sud.

.

Sapins

.

BifucationEt rester attentif aux marquages pour ne pas rater le départ du sentier qui monte très directement à la dent du Corbelet.

.

.

.

La montée est raide, mais elle est brève.

 Sous le Corbeley

.

Les rochers sont bientôt là.

 Sous le Corbeley

.

Et la petite difficulté qui fait que cette randonnée n’est pas une balade. Juste quelques mètres à franchir. Attention: c’est en général un peu moins facile à la descente.

Escalade pour le Corbeley.

Gentiane acauleDans le passage quelques gentianes acaules semblent dire que, oui, on est bien en montagne.

Et voici la crête.

.
Gentiane acaule Corbeley
.

Vue sur les montagnes du nord de la Chartreuse. Le Granier.

Le Granier .

Le mont Outheran, tout proche.

 Mont Outheran

.

J’aime parcourir toute la crête jusqu’à sa pointe nord qui domine Chambéry. Elle réserve quelques surprises, comme par exemple ce trou qui la perce de part en part.

Sur la crête du Corbelet

.

Ou encore la végétation qui doit lutter contre le vent et le froid. Les hêtres situés à son extrémité ont des allures de faux de Verzy, de hêtres tortillards.

Hetres sur le Corbeley.

L’extrémité du Corbelet est le meilleur endroit pour admirer la vue sur le lac du Bourget.

Lac du Bourget depuis le Corbeley

.

En contrebas se trouve une aiguille rocheuse. Il parait qu’elle était rattachée à la dent du Corbeley jusqu’au début des années 80 (1)

Aiguille au pied du Corbeley

.

Et bien sûr, on peut admirer le Mont Blanc au dessus du massif des Bauges.

 Mont Blanc depuis le Corbeley.

Je redescends en utilisant un raccourci que je ne recommande à personne, mais qui me permet de contempler le paisible col du Planet.

 Col du Planet

clic = zoom sur le col

Pour en savoir (un peu) plus

(1) Pascal URARD. Les plus belles randonnées de Savoie, Glénat 1998.  Voir pp. 14 et 15 une description de l’itinéraire qui monte de Saint Thibaud de Couz.

(2) sur la géologie du rocher du Corbeley: un article très détaillé sur le site geol-alp.com